Comparer les banques
Publié le - 725 clics -

Analyse financière d'une entreprise avec le statut de SAS

La SAS se définie comme étant le statut juridique d’une entreprise. En effet, à l’inverse de la SA, cette dernière se distingue par sa simplicité procdans les procédures et par le fait qu’elle soit moins encadrée par la loi, donc moins contraignante. Elle offre également un bon nombre d’avantages aux jeunes chefs d’entreprises, elle a de plus en plus de succès auprès des startupeurs. Le coût de la création d'une sas est minimisé, mais aussi simplifiée. Une entreprise SAS qui se veut très sérieuse ne peut pas s’affranchir d’une analyse financière et cela peu importe sa taille, son activité ou sont poids financier.

L’analyse financière d’une entreprise.

L’analyse financière d’une entreprise consiste d’une part à faire les états financiers de cette dernière. Les comptes d’une SAS doivent remplir certaines conditions pour être acceptés en fiscalité, mais aussi ils ne doivent souffrir d’aucune fraude. L’organisation administrative et sociale d’une entreprise telle qu’une SAS doit logiquement permettre à celle-ci de consigner et d’assurer la traçabilité tous les flux de son patrimoine, d’effectuer de manière ponctuelle un inventaire permettant de s’assurer de la valeur et de la présence physique des actifs de son patrimoine. Deux éléments sont particulièrement essentiels pour réaliser une bonne analyse financière d’une entreprise SAS : le compte de résultat sur les trois dernières années et le bilan couvrant la même période.

Régime comptable simplifié de la société par actions simplifiées (SAS).

Les SAS qui ont des chiffre d’affaires qui sont en dessous de 783.000 euros pour ce qui concerne la vente de denrées à consommer sur place ou à emporter, la vente de marchandise, et la vente de fourniture de maison, ou encore 236.000 euros pour les autres diverses prestations et services, peuvent jouir de certains allègements comptables et adopter une comptabilité super-simplifiée. Ces différents allègements résultent du droit fiscal. Ils permettent d’alléger considérablement les écritures comptables c’est cela la comptabilité super-simplifiée.