Comparer les banques
Publié le - 428 clics -

Bénéficier d’une niche fiscale plafonné à 18 000 euros en investissant en Outremer

Vous êtes fiscalement résidant en France et fortement imposé ? Investissez en Outremer et réduisez jusqu’à hauteur de 120% de votre mise ! Ceci en souscrivant au dispositif Girardin industriel, le régime de défiscalisation one shot destiné aussi bien aux particuliers qu’aux personnes morales.

Un placement à fonds perdus

La loi Girardin industriel est un placement à fonds perdus : le montant investi ne peut être récupéré par le souscripteur. En revanche, le service des impôts lui fait bénéficier d’une importante défiscalisation pouvant aller jusqu’à 120% de son placement, toutefois en tenant compte du plafond de la niche fiscale. Celui-ci est de 18 000 euros. La défiscalisation étant immédiate, l’investisseur bénéficie de la réduction dès l’année suivant sa souscription. S’il investit en 2017, la défiscalisation est donc immédiatement opérée en 2018. La rentabilité attendue est de l’ordre de 20% pendant la première année, et décroît progressivement jusqu’au terme de la durée règlementaire de cinq ans. Le placement est donc extrêmement risqué, c’est pourquoi l’accompagnement d’un professionnel spécialisé en Girardin industriel est indispensable. En savoir plus sur groupe-profina.com.

Mise en place d’un montage de dossier juridique

Le placement se traduit par la mise en place d’un dossier juridique sui sera monté par l’expert : une société de portage est créée, à laquelle s’associent l’investisseur, l’organisme en charge du financement du matériel à louer et l’entreprise locataire. L’investisseur procède à l’acquisition dudit matériel. Il n’est cependant pas propriétaire de celui-ci, mais plutôt porteur de parts en tant qu’associé de la société de portage créée. En effet, les trois associés sus cités apportent chacun leur quote-part dans la SNC ou la SAS. L’entreprise loue le matériel sur une période verrouillée de cinq ans, à l’issue de laquelle la sortie en montage est exécutée. Le matériel appartient alors à l’entreprise à ce moment, et la société de portage est liquidée.